Revenir au site

La mutualisation du transport de marchandises : un outil de l'éco-transition

Le Chemin Des Mûres

· Articles

La politique agricole menée durant la seconde moitié du 20ème siècle a favorisé la centralisation des circuits alimentaires et leur organisation en réseaux de longues distances en vue de l’importation et de l’exportation. Ces circuits alimentaires longs participent à la multiplication des kilomètres parcourus par les produits. Ils sont évidemment une source de dégradation environnementale, principalement par l’émission de gaz à effet de serre (GES).

Les circuits locaux présentent un réel attrait écologique puisqu'ils reposent sur une réduction de la distance entre le point de production et le point de consommation. Cependant en l'absence de solutions logistiques dédiées et dans l'impossibilité de massifier le transport, ces circuits ne répondent pas aux attentes. Ils se révèlent même parfois plus polluants que certains circuits internationaux.

Le Chemin Des Mûres innove et propose une nouvelle structure logistique reposant sur l'intelligence numérique. Cette nouvelle logistique se passe de la centralisation et permet donc de raccourcir les distances. Grâce à la mutualisation, elle autorise la massification du transport, un aspect indispensable à la compétitivité écologique.

Les circuits locaux peuvent donc enfin tenir leurs promesses et œuvrer vers une transition écologique.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK